Last updated by at .

YK4A6251 YK4A6227 YK4A6298

Shooting photo d’un chat à domicile



Photographe de paysage du Delta de la Sauer. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Barque abandonnée sur le Delta de la Sauer

Le delta de la Sauer se trouve dans le nord de département du Bas-Rhin (Alsace), entre les communes de Seltz et de Munchhausen, à l’endroit où la Sauer se jette dans le Rhin.
Cette zone humide du milieu rhénan présente une biodiversité remarquable et très variée, caractérisée par une variation importante du niveau de l’eau du delta, à la fois sous l’influence du Rhin, dont les eaux remontent par l’embouchure, et de la Sauer elle-même.
Les travaux de domes­ti­cation du Rhin, inter­venus autour de 1845, ont pro­fon­dément modifié le paysage du Delta de la Sauer : les grands méandres que formait le Rhin, dans ce secteur à faible pente natu­relle, ont été coupés. Le site est resté inon­dable, cependant la dyna­mique de nom­breux bras du fleuve a été sérieu­sement amoindrie. Aussi, la plupart des anciens lits asséchés du Rhin et de ses bras, se sont recou­verts de forêts alluviales.
On dénombre pas moins de 183 espèces d’oiseaux qui fréquentent ce site, dont 77 espèces nicheuses. De nombreuses espèces rares et protégées y ont élu domicile, tels le Bruant des roseaux, la Bécassine des marais la Rousserolle effarvatte, la Rousserolle turdoïde, le Gorgebleue à miroir ou encore la Mésange rémiz. Le delta de la Sauer est également la plus importante zone de nidification du Milan noir en Alsace.
De très nombreux amphibiens ont élu domicile dans le delta de la Sauer. On peut en particulier citer une population importante de Reinettes vertes, la présence quasi unique en France du Pélobate brun, un petit crapaud aux mœurs nocturnes, ainsi que la grenouille des champs, également de plus en plus rare et dont cette réserve constitue un des seuls sites de reproduction français.

Source : Wikipédia – Delta de la Sauer  &  Maison de la Nature du Delta de la Sauer 

 


Alexis photographe sur la communauté de Strasbourg se prêt au jeu de la photo de paysage et de macro sur la réserve naturelle du Vieu Rhin de l’Ile du Rohrschollen

Balade au vieux Rhin

Le vieux Rhin

La réserve naturelle nationale de l’Ile du Rohrschollen se situe sur le ban communal de la Ville de Strasbourg qui en est le gestionnaire depuis sa création en 1997. Sa situation à 10 km du centre ville en fait une réserve périurbaine située entre le Rhin canalisé et le Vieux Rhin. D’une surface de 309 hectares, la réserve comprend 127 hectares de forêt alluviale ponctuée de nombreuses zones humides et cours d’eau dont le plus important est le Bauerngrundwasser, 25 hectares de zones prairiales et une partie du Vieux Rhin (127 ha) qui fait office de frontière franco-allemande et de limite de la réserve.

Meurtri par les aménagements colossaux sur le Rhin commencés au 19ème siècle pour lutter contre l’impact des crues, puis rendre le fleuve navigable et enfin produire de l’électricité et achevés en 1984 par la construction du seuil agricole de Strasbourg-Kehl, le site est aujourd’hui une île individualisée de l’ancien continuum forestier rhénan.

Malgré les stigmates visibles des aménagements humains (digues, barrages, lignes à haute tension…) la réserve présente une richesse écologique par la diversité des milieux présents (formations herbacées sèches semi-naturelles et faciès d’embuissonnement, prairie de fauche plus ou moins humide avec mosaïque végétale, eaux dormantes, eaux courantes, forêt alluviale).

De nombreuses espèces végétales et animales dont certaines emblématiques sont présentes.

Source : Ile du Rohrschollen