Last updated by at .

Le Canon EF 85mm f/1.2 L II USM dispose de la plus large ouverture d’objectif chez Canon n’offre actuellement. Son ouverture permet de travailler à main lever et de figer l’action dans les conditions les plus sombres. Le flou d’arrière-plan du Canon EF 85mm f/1.2 L II USM est capable de produire est magnifique.

Il semble vraiment agréable et doux au toucher. Il est particulièrement attractif avec cet anneau rouge qui affiche son appartenance à la série L.

Le plus grand inconvénient de l’original Canon EF 85mm f/1.2 L USM est la vitesse de l’auto focus est lent. Pour des photos de portraits, cela n’a pas d’importance. Pour figer une action sportive en intérieur cela pour s’avérer plus compliquer.

Construit à l’aide d’un diaphragme à ouverture circulaire à 8 lamelles ouvrant 1.2, le Canon EF 85mm f/1.2 L II USM est le maître de la diffusion de fond. Ouvrez le 85 f/1.2 L II et regarder le fond disparaît. Le résultat est très séduisant. Bruits de fond sont partis.
Le prendre en main c’est l’adopter.

Le Canon EF 85mm f/1.2 L II USM excelle dans la photographie de portrait. La longueur focale 85mm combinée à un excellent bokeh (flou uniformément diplômé de zones hors mise au point) est parfait pour les portraits.

Le Canon EF 85mm f/1.2 L II USM est un excellent objectif de faible éclairage pour le shooting à main lévé lors d’événements. Le 85 f/1.2 L II est l’une des meilleurs lentille de mariage. Prendre des photos autour de la maison en utilisant la lumière disponible, le tir événements de l’église, de photographier un événement… Il existe une vaste gamme d’utilisations pour le 85 f/1.2 L II.

Cet objectif continue d’être l’un de mes objectifs le plus utilisé.

 

Radio réveil avec Canon 85mm 1.2


1) que se passe-t-il lorsque l’on prend une photo avec un temps d’exposition inférieur à la vitesse de synchro :

– le miroir se lève
– l’appareil attend que le miroir se stabilise
– le premier rideau s’ouvre en descendant
– la prise de l’exposition s’effectue sur la TOTALITE du capteur
– le second rideau se ferme en descendant,
– le miroir se remet en place
Il faut prendre en compte  que le rideau prend un certain temps pour se déplacer entre 1/150 et 1/250s selon les appareils se qui n’est pas très rapide à l’échelle de la photographie
de ce fait, la vitesse de synchro est le temps qu’il faut au rideau pour parcourir l’ensemble du capteur.

2) que se passe-t-il si je travaille à 1/1000s, c’est à dire donc à un temps d’exposition supérieur à la vitesse de synchro :

– le miroir se lève
– l’appareil attend que le miroir se stabilise
– le premier rideau commence à descendre
– le second rideau suit le premier alors que le permier n’a pas fini de descendre
– le miroir se remet en place
donc le capteur n’est jamais complètement exposé, il ne l’est que sur une petite partie
le fait que le capteur ne soit pas completement exposé n’est pas un problème tant que l’on n’utilse pas un flash
Dès que l’on utilse un flash, nous recontrerons un problème. En effet, le flash se déclenche, le rideau recouvre encore une partie du capteur. Le flash ne va pas éclairé l’intégralité du capteur. De ce fait, la partie visible par le capteur sera explosé par le flash, et le reste de l’image sera sombre.
C’est pour cela qu’un flash (non HSS) limite le temps d’exposition à environ 200ms qui correspond à la vitesse de synchro.

Voici une rapide prise en main du Yongnuo YN-622C, un système de déclenchement de flash sans fil compatible avec Canon E-TTL.
Compte tenu du nombre de différentes fonctions offertes par ces boitiers, cet article n’est pas un test complet.
Le solution proposée par Yongnuo est un kit de deux pièces, fonctionnent sur 7 canals où nous pouvons créer trois sous groupes d’appareil.

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Système radio yongnuo yn622c

Source de l’image Yongnuo

Mise en place des 4 flashs Vivtar 285HV dont :

  • 3 flashs sont équipés du système Yongnuo YN-622C
  • 1 flash est équipé d’un capteur de détection de flash
  • 1 canon 5d mark iii équipé d’un émetteur Yongnuo YN-622C
Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Flash Vivitar 285 Hv avec YN622C

Un flash Vivitar 285HV

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Vivitar 285 HV

Un émetteur / recpeteur Yongnuo YN-622C

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

YN622C

Une cellule de détection de flash

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Cellule de détection de flash

Test des quatres flashs

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Vivitar 285HV avec YN622C

Application sur notre Chat modéle

Photographe teste son équipement de flash Yongnuo. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Canon 5d Mark III avec 2 flashs et YN-622C


Voici le nouveau Tamron 24-70 plein format en ouverture constate 2.8 équipé de la stabilisation maison VC.
Tamron l’a décliné  comme à son habitude pour :

  • Nikon et Canon équipés de la stabilisation VC
  • Sony sans stabiliation comme les boitiers de ce construteur son nativement stabilisé.

L’ambition de ce nouvel objectif en grande, il se positionne directement en face des Canon & Nikon 24-70 2.8

Les caractéristiques techniques parlent d’elles-même :

  • Modèle :  A007
  • Longueur focale : 24-70 mm
  • Ouverture maximum : F/2,8
  • Angle de champ (diagonal) :  84°04’-34°21’
  • Construction optique : 17 éléments en 12 groupes
  • Distance minimum de mise au point : 0,38 m (15,0 in)
  • Grossissement maximum : 1:5 (à f=70 mm : DMMP 0,38 m)
  • Diamètre de filtre : φ 82 mm (3,2 in)
  • Longueur : 108,5 mm (4,3 in)
  • Longueur totale : 116,9 mm (4,6 in)
  • Diamètre : φ 88,2 mm (3,5 in)
  • Poids : 825 g* (29,1 oz)
  • Nombre de lamelles de diaphragme : 9 (diaphragme circulaire)
  • Ouverture minimum : F/22
Photographe teste son Tamron SP 24-70 2.8 VC. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

tamron 24-70 2.8

Photographe teste son Tamron SP 24-70 2.8 VC. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

tamron 24-70 2.8

 

Une rapide prise en main a été effectuée sur un Canon 450D.

Deux petits chats se prêtent au jeu de modèle, les clichés sont:

  • buts privés de toutes modification,
  • sans éclairage annexe.
Photographe teste son Tamron SP 24-70 2.8 VC. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Test sur le 1er chat du Tamron 24-70 2.8

Canon 450D – Tamron 24-70 @ F2,8 – 70 mm – 1/15s – ISO 400
Photographe teste son Tamron SP 24-70 2.8 VC. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

Détail sur la tête du chat – Tamron 24-70

Détail sur la tête du Chat
Photographe teste son Tamron SP 24-70 2.8 VC. Photographe professionnel à Strasbourg et Bischheim

test avec le 2eme chat du Tamron 24-70 2.8

Canon 450D – Tamron 24-70 @ F2,8 – 67 mm – 1/25s – ISO 100
Personnellement, je trouve que le fabrication de ce zoom est particulièrement bien finie, elle me semble meilleur que celle de mon Canon EF 50 mm 1.4 mais inférieure à celle du Canon 70-200 L 2.8
En effet, la partie arrière n’est pas étanche comme sur un Canon de finition L.
Le différence de champ est bien rendue à un flou homogène, avec un beau piqué même à 1/15s
J’ai hâte de le tester dans d’autre situation pour voir si la mes premières impressions restent bonnes sur la durée 🙂